Les Mavs et les Timberwolves jouent à Abu Dhabi alors que l’influence de la région du Golfe auprès de la NBA augmente

LONDRES (AP) — La NBA revient à Abu Dhabi cette semaine alors que les pays du Golfe utilisent de plus en plus leur richesse pour prendre pied dans la ligue.

Les Mavericks de Dallas et les Timberwolves du Minnesota disputent jeudi le premier des deux matchs préparatoires. dans la capitale des Émirats arabes unismais la plupart des actions réelles se déroulent en dehors du terrain.

Le fonds souverain du Qatar est acheter une participation minoritaire chez les Wizards de Washington, cette décision intervenant moins d’un an après que le Conseil des gouverneurs de la ligue a ouvert la porte à de tels investisseurs institutionnels.

LeBron James récemment visité l’Arabie Saoudite lors d’un voyage qui a eu lieu quelques mois après que la star des Los Angeles Lakers plaisanté sur les réseaux sociaux qu’il accepterait le genre de chiffres astronomiques que les Saoudiens payer pour attirer les stars du football.

Les Milwaukee Bucks et les Atlanta Hawks ont disputé des matchs préparatoires à Abu Dhabi il y a un an après que la NBA a signé un partenariat pluriannuel avec le département de la culture et du tourisme de l’émirat. C’était la première fois que la ligue organisait des matchs dans le golfe Persique, riche en pétrole, également appelé golfe Persique.

« Nous avons estimé qu’offrir l’expérience NBA en direct aux fans d’Abu Dhabi était la prochaine étape de nos efforts continus pour développer le jeu dans la région », a déclaré Mark Tatum, commissaire adjoint et directeur des opérations de la NBA.

Le conseil des gouverneurs de la ligue a décidé en novembre 2022 « d’autoriser les investissements minoritaires passifs et sans contrôle dans les équipes de la NBA par des investisseurs institutionnels, notamment des fonds de dotation universitaires, des fonds de pension étrangers et nationaux et des fonds souverains, sous réserve d’un ensemble de directives politiques adoptées. à cette époque », a déclaré la NBA dans un communiqué.

Ces investisseurs seraient ensuite soumis à l’examen de la ligue et à l’approbation du conseil d’administration de la NBA.

Qatar Sports Investments, qui détient le contrôle majoritaire du club de football français Paris Saint-Germain, acquiert une participation d’environ 5 % dans la société mère des Wizards, des Capitals de Washington de la LNH et des Mystics de Washington de la WNBA. La NBA a confirmé que l’accord avait été approuvé.

Des accords similaires semblent probables à l’avenir.

« La valeur des équipes NBA continue de croître d’année en année, aidée par la valeur des sports en direct et la portée mondiale de notre ligue », a déclaré Tatum. « Nous prévoyons que nos équipes susciteront un intérêt continu de la part des investisseurs institutionnels du monde entier. »

Des pays de la région comme l’Arabie Saoudite, qui était impliqué dans l’horrible meurtre d’un chroniqueur basé aux États-Unis, ont été critiqués pour « faire du sport » à leur bilan en matière de droits humains.

« Jouer des matchs à l’échelle internationale est un élément essentiel de nos efforts tout au long de l’année pour impliquer nos fans internationaux passionnés, dont beaucoup ne pourraient autrement pas vivre un match de NBA en personne », a déclaré Tatum, soulignant que la ligue a organisé des matchs – pour la plupart pas réguliers. ceux de la saison – dans plus de 20 pays en dehors des États-Unis et du Canada.

« Cela ne signifie pas que nous sommes d’accord avec toutes les lois ou tous les points de vue dans lesquels nous jouons à des jeux ou engageons des fans, et nous condamnons les violations des droits de l’homme partout où elles se produisent », a déclaré Tatum. « Nous veillons à rester fidèles à notre mission et à nos valeurs partout où nous opérons et à respecter les directives du gouvernement américain. »

L’Arabie Saoudite, à travers son fonds souverain, s’est frayé un chemin vers le golf professionnel avant de dépenser massivement pour recruter des footballeurs, dont Cristiano Ronaldo.

L’animateur de radio Dan Patrick a demandé au commissaire de la NBA, Adam Silver, en juin si les Saoudiens ont cherché à investir dans toutes les équipes NBA.

« Non, pas à ma connaissance », répondit Silver. « Ils ne sont certainement pas venus au bureau de la ligue. »

La NBA n’a pas non plus eu de discussions avec les Saoudiens sur la tenue de matchs préparatoires dans ce pays, a ajouté Tatum.

Dans le cadre de la visite à Abu Dhabi, la NBA organisera des cliniques pour les jeunes et organisera des événements pour les fans mettant en vedette des joueurs des Mavericks et des Timberwolves et des grands noms de la NBA, dont Kareem Abdul-Jabbar.

Les deux matchs préparatoires se dérouleront à l’Etihad Arena sur l’île de Yas, où la ligue a ouvert un magasin NBA l’année dernière. Le deuxième match aura lieu samedi.

Les Mavericks se rendront ensuite en Espagne pour un match préparatoire contre le Real Madrid mardi prochain.

___