Hakimi rate un penalty tardif alors que l’Afrique du Sud élimine le Maroc de la Coupe d’Afrique avec une victoire 2-0

ABIDJAN, Côte d’Ivoire (AP) — Achraf Hakimi a raté un penalty tardif alors que le Maroc est devenu le dernier grand nom à être éliminé de la Coupe d’Afrique des Nations avec une défaite 2-0 contre l’Afrique du Sud en huitièmes de finale mardi.

La preuve Le but de Makgopa à la 57e minute et un coup franc de Teboho Mokoena à la cinquième minute des arrêts de jeu ont propulsé les Bafana Bafana en quarts de finale aux dépens du Maroc.

L’Afrique du Sud affrontera le Cap-Vert samedi à Yamoussoukro.

Le Maroc, demi-finaliste de la Coupe du monde, a répondu avec une pression accrue au premier match de Makgopa, mais a dû attendre la 82e pour que Mothobi Mvala soit pénalisé pour avoir bloqué le tir d’Ayoub El Kaabi avec son bras.

Mais Hakimi a frôlé le haut de la barre transversale sur un coup de pied à la 85e.

La tâche des Lions de l’Atlas s’est encore compliquée lorsque le milieu de terrain Sofyan Amrabat a été expulsé dans le temps additionnel, et Mokoena a scellé leur sort une minute plus tard en tirant dans la lucarne supérieure gauche.

Le Maroc suit le Sénégal, champion en titre, l’Egypte, septuple champion, le Cameroun, quintuple vainqueur, le Ghana, quadruple champion, ainsi que l’Algérie et la Tunisie qui seront éliminés avant les quarts de finale.

AIGLES S’ENVERSENT

Le Mali a tenu bon en battant le Burkina Faso 2-1 pour organiser un match de quart de finale contre la Côte d’Ivoire, hôte du tournoi.

Un but contre son camp de Edmond Tapsoba et un but de Lassine Sinayoko en seconde période ont suffi aux Aigles pour remporter les huitièmes de finale, dernier match du tournoi disputé à Korhogo.

Le Mali affrontera la Côte d’Ivoire samedi à Bouaké, où l’équipe locale pourra compter sur des supporters dont la croyance a été restaurée après avoir battu le champion en titre, le Sénégal, lundi.

Le Burkina Faso, qui a failli remporter à plusieurs reprises son premier titre en Coupe d’Afrique ces dernières années, devra prolonger son attente après une campagne qui n’a jamais vraiment démarré. Les Etalons ont battu la Mauritanie 1-0, puis ont fait match nul 2-2 contre l’Algérie, avant de perdre leur dernier match de groupe 2-0 contre l’Angola.

Ce fut un mauvais départ pour le Burkina Faso lorsque le Malien Amadou Haidara a frappé le poteau avec une tête et que le ballon a rebondi sur le pied de Tapsoba dans son propre but à la troisième minute.

Le Mali a raté de bonnes occasions de marquer avant que Sinayoko ne porte le score à 2-0 en tirant entre les jambes du gardien à la 47e.

Les Etalons ont reçu une bouée de sauvetage six minutes plus tard lorsque Kiki Kouyaté a été pénalisé pour un ballon de la main. Bertrand Traoré a marqué sur penalty pour porter le score à 2-1 à la 57e, donnant enfin à son équipe la confiance nécessaire pour pousser plus loin.

Issoufou Dayo pensait avoir égalisé dans la dernière minute mais il s’était écarté du hors-jeu avant de marquer de la tête un coup franc.

___