La Côte d’Ivoire, pays hôte, débute la Coupe d’Afrique avec une victoire 2-0 contre la Guinée-Bissau

ABIDJAN, Côte d’Ivoire (AP) — Seko Fofana n’a eu besoin que de quatre minutes pour marquer le premier but de la Coupe d’Afrique des Nations alors que le pays hôte, la Côte d’Ivoire, a débuté par une victoire 2-0 sur la Guinée-Bissau lors du match d’ouverture du tournoi samedi.

Jean-Philippe Krasso a remporté la victoire en seconde période après s’être rapproché en première.

Ce fut un début nerveux pour la Guinée-Bissau, qui ne faisait que sa quatrième participation au tournoi biennal, et Fofana a profité d’un mauvais dégagement en échappant à deux défenseurs et en tirant à l’intérieur du poteau droit.

Mama Baldé a tenté de répondre par un coup de pied aérien à l’autre bout du terrain, mais il s’agissait d’une attaque isolée de la Guinée-Bissau, qui n’a jamais gagné un match dans le tournoi. La nation ouest-africaine a terminé dernière de son groupe lors de chacune de ses trois précédentes participations.

La Côte d’Ivoire, double championne, a réussi à conserver la possession et a calmement commencé à se créer des occasions grâce à un jeu de préparation patient.

Krasso s’est rapproché d’une tête, puis Fofana a frappé la barre transversale après qu’Ouparine Djoco ait mis le bout des doigts sur le ballon. Krasso a raté une bonne occasion sur un centre de Jonathan Bamba après que le défenseur bissau-guinéen Marcelo Djaló en ait fait assez pour le rebuter.

L’attaquant de l’Étoile rouge de Belgrade, Krasso, a finalement marqué à la 58e pour mettre les supporters locaux à l’aise. Ils ont répondu par des « Olé, olé, olé » autour du stade Alassane Ouattara, d’une capacité de 60 000 places.

Mais la fête avait déjà commencé bien plus tôt à Abidjan, la plus grande ville et capitale commerciale du pays. Les gens circulaient en klaxonnant dans des voitures arborant des drapeaux orange, blanc et vert.

De nombreuses personnes portaient déjà le maillot orange distinctif de l’équipe nationale, affectueusement surnommée « Les Éléphants ».

Une foule de gens s’est rendue au stade, certains dansant et d’autres vendant des marchandises aux automobilistes coincés dans la circulation dense. D’autres ont simplement klaxonné et agité leurs drapeaux.

La sécurité est un problème pour cette édition du tournoi suite à la mort de huit personnes et à 38 blessés dans un coup de coeur pour le stade lors de la dernière édition au Cameroun.

Patrice Motsepe, le président de la Fédération africaine de football (CAF), a déclaré vendredi avoir tiré les leçons de cet accident « absolument évitable ».

« Je suis satisfait que les mesures appropriées aient été prises pour garantir que nous évitons totalement l’expérience vraiment douloureuse que nous avons vécue au Cameroun, où nous avons perdu la vie de certains de nos citoyens », a déclaré Motsepe, qui a déclaré qu’il y aurait 50 000 agents de sécurité. le personnel et la police en service pour le tournoi.

La Côte d’Ivoire n’a plus accueilli la Coupe d’Afrique depuis 1984, lorsqu’elle avait débuté en battant le Togo 3-0 lors du match d’ouverture. Il a remporté le tournoi en 1992 et 2015.

L’attaquant du Borussia Dortmund Sébastien Haller et l’ailier de Brighton Simon Adingra ont tous deux raté le match de samedi contre la Côte d’Ivoire en raison de blessures.

Le Nigeria affrontera la Guinée équatoriale dimanche dans l’autre match d’ouverture du Groupe A.

___