Scheffler termine fort pour un 64. Il partage la tête de Pebble Beach avec Aberg, Detry

PEBBLE BEACH, Californie (AP) — Pebble Beach est devenu un événement phare pour l’élite du PGA Tour et a livré ce qui était attendu. Scottie Scheffler et une foule de grands noms s’affrontent ce week-end et les amateurs rentrent chez eux.

Scheffler, le joueur n ° 1 mondial, a été plus exquis que jamais du tee au green et a vu de nombreux putts tomber vendredi lors du AT&T Pebble Beach Pro-Am, y compris un 40 pieds au début de sa ronde et un Birdie de 35 pieds sur le 17e par 3.

Son birdie au dernier trou lui a valu un 8-under 64, le tour le plus bas du tournoi, et une part de tête avec Ludvig Aberg (65) et Thomas Detry (70).

La performance la plus remarquable est venue de la météo, qui a encore une fois coopéré. La pluie est tombée à nouveau pendant la nuit et, à l’exception d’une averse de 30 minutes, le soleil a honoré la péninsule de Monterey pendant une grande partie de la journée.

Il incombait toujours aux joueurs de faire preuve de créativité en essayant d’accéder aux quilles arrière avec des greens si mous que la balle tournait en arrière.

« C’était vraiment humide », a déclaré Scheffler. « Donc, comme sur beaucoup de ces greens dos à l’avant, c’est un gros ajustement, passer de frapper un pitching wedge à frapper un fer 8 pour essayer de prendre de l’effet. Ce sont des petites choses comme celles-là auxquelles il faut s’adapter sur le parcours. Mais j’avais l’impression que le vent s’était un peu calmé au fil de la journée. Je pense que nous avions prévu des vents un peu plus agressifs que nous.

« En dehors de ça, oui, juste un autre jour. »

Aberg a commencé sa ronde en réalisant des putts de 40, 35 et 30 pieds sur les quatre premiers trous.

« Je ne me souviens pas de la dernière fois que j’ai fait ça, donc c’est évidemment un petit bonus », a déclaré Aberg. « J’avais l’impression de continuer à bien jouer et à être discipliné, donc c’était bien. »

Detry a été le seul joueur à atteindre 13 sous le par, pour ensuite reculer avec un mauvais tir de bunker qui l’a laissé se battre pour un bogey sur le n°4 et un gros raté sur son coup de départ au cinquième par 3 qui a conduit à un autre bogey. . Il a quand même réussi à rester au sommet du classement.

Ils étaient à 11 sous 133.

Patrick Cantlay était sur le point de les rejoindre, sauf qu’il a raté un putt de birdie de 10 pieds le 17 à Pebble Beach, puis a frappé son coup de départ le 18 sur les rochers, le forçant à se démener pour un par durement gagné et un 70. Il était à un coup derrière.

Justin Thomas a tout bien fait, sauf sur les greens lors de sa ronde de 68, lui laissant deux coups de retard avant un week-end des plus imprévisibles.

Il ne semble pas possible d’éviter une grosse tempête qui devrait arriver ce week-end, le pire de la pluie et du vent dimanche.

« Je joue en Europe depuis six ans et j’ai l’impression que nous jouons pratiquement chaque semaine dans une tornade. Cela me convient, je l’accepte », a déclaré Detry. « On dirait que cette semaine le peloton est également court, donc il semble que tout le monde aura le même tirage, pas que quelqu’un va jouer le matin et quelqu’un d’autre l’après-midi. Ce sera la même chose pour tout le monde.

Pebble n’a pas organisé de tournoi de 54 trous à cause de la pluie depuis la victoire de Dustin Johnson en 2009.

Le regretté Payne Stewart a gagné en 1999 avec un birdie sur son dernier trou à Spyglass Hill au troisième tour. Il a été déclaré vainqueur le lendemain en raison de fortes pluies et d’un système de tempête qui s’est étendu jusqu’au Japon. Ce sont des exemples de la façon dont chaque tour compte.

« Je ne pense pas que le fait d’être fou furieux dimanche change ce que je ressentirai à propos de la ronde de demain », a déclaré Cantlay. « De toute évidence, ce cours est accessible aussi doux soit-il. Je pense qu’il faudra un bon score demain pour conserver ma place ou progresser.

La partie pro-am de ce tournoi réinventé s’est terminée vendredi. Rory McIlroy traverse une période difficile et a tiré 74 à Pebble Beach, le laissant à 145 et 12 tirs derrière. Mais au moins il avait un bon partenaire. McIlroy et Jeff Rhodes, associé directeur chez TGL Capital qui joue sur un indice de handicap de 9, ont remporté le pro-am à 18 sous la normale.

Désormais, les amateurs – déjà réduits en nombre de 156 à 80 car Pebble Beach est désormais un événement signature – quittent le parcours et le cèdent aux joueurs du PGA Tour.

Les neuf premiers joueurs du week-end ont tous joué vendredi à Pebble Beach, un avantage lorsque le vent était faible et que les conditions étaient douces. Collin Morikawa avait un 70 à Spyglass Hill et faisait partie de ces quatre tirs derrière.

Nick Dunlap, le champion amateur américain devenu professionnel après avoir remporté l’American Express il y a deux semaines, a continué à traverser des moments difficiles. Il a tiré 74 à Spyglass Hill et était au bas du classement.

___