Le sélectionneur marocain Regragui a levé sa suspension et peut revenir pour le match de Coupe d’Afrique contre l’Afrique du Sud

ABIDJAN, Côte d’Ivoire (AP) — Walid Regragui a vu sa suspension levée, autorisant l’entraîneur marocain à revenir mardi pour les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations contre l’Afrique du Sud.

La Confédération africaine de football a indiqué dimanche avoir partiellement fait droit au recours déposé par la fédération marocaine contre Regragui suspendu pour quatre matches — avec deux suspendus — pour son rôle dans les scènes houleuses de la fin du match de l’équipe contre le Congo la semaine précédente.

La commission d’appel de la CAF a annoncé qu’elle annulait la suspension et l’amende de 5 000 dollars imposées à Regragui. Il a confirmé les amendes de 20 000 dollars chacune contre les fédérations de football du Maroc et du Congo, ainsi que l’amende de 10 000 dollars contre la fédération marocaine « pour l’usage de fumigènes par ses supporters pendant le match », dont la moitié avec sursis.

La fédération marocaine a estimé que l’interdiction de Regragui était une « décision injuste » car l’entraîneur « n’a commis aucun comportement contraire à l’esprit sportif ».

Regragui a raté le dernier match de groupe du Maroc alors que les Lions de l’Atlas ont battu la Zambie 1-0 lors du premier match après sa suspension.

Regragui et le capitaine du Congo Chancel Mbemba ont eu un échange houleux après le match de leurs équipes match terminé 1-1 à San Pedro le 21 janvier. Cela a conduit à une mêlée entre les joueurs et les officiels des deux équipes qui s’est poursuivie alors qu’ils descendaient le tunnel des joueurs.

Mbemba a laissé entendre aux journalistes après le match que Regragui l’avait insulté, mais l’entraîneur marocain a déclaré mardi a nié avoir fait des commentaires racistes.

Le compte Instagram de Mbemba a fait l’objet d’une flux d’abus racistestandis que Regragui a déclaré avoir reçu des menaces de mort à la suite des retombées.

___