L’équipe palestinienne de football se prépare pour les matchs de qualification pour la Coupe du monde sur fond de guerre

Makram Daboub a peut-être du mal à préparer son équipe palestinienne pour le début des qualifications pour la Coupe du monde 2026, mais il est rassuré, du moins pour le moment, de savoir que ses joueurs bloqués à Gaza sont en sécurité.

L’entraîneur-chef de l’équipe nationale de football souhaitait inclure Ibrahim Abuimeir, Khaled Al-Nabris et Ahmed Al-Kayed dans un camp d’entraînement en Jordanie avant les matchs de qualification pour la Coupe du monde contre le Liban jeudi prochain et l’Australie le 21 novembre.

Mais ils n’ont pas pu sortir de Gaza à cause des Guerre Israël-Hamasmaintenant dans son deuxième mois.

« Jusqu’à présent, tout va bien », a déclaré Daboub à l’Associated Press. « Beaucoup de leurs proches sont cependant morts à la suite des bombardements. »

Deux joueurs de Gaza, Mohamed Saleh et Mahmoud Wadi, basés en Égypte, devraient rejoindre l’équipe palestinienne en Jordanie.

Daboub, originaire de Tunisie, a reconnu qu’il sera difficile pour les joueurs de se concentrer sur le football alors que beaucoup ont des familles en danger.

« Avec les morts et les destructions à Gaza, les joueurs sont dans un état psychologique difficile », a déclaré Daboub.

Mais pour Susan Shalabi, vice-présidente de la Fédération palestinienne de football, il ne fait aucun doute que les joueurs et le peuple souhaitent que les matchs aient lieu.

« C’est un peuple qui veut être entendu et vu par le reste du monde, qui veut vivre normalement comme tout le monde, donc les gens se soucient de leur équipe nationale », a déclaré Shalabi à l’AP. « Cela représente le désir d’être reconnu comme une nation libre et souveraine. »

La Fédération palestinienne de football est devenue membre à part entière de la FIFA, l’instance dirigeante internationale du football, en 1998 et a connu un certain succès au niveau régional.

Participer à la Coupe du monde en 2026 serait un rêve pour une équipe qui n’a jamais été près d’atteindre la finale via la voie de qualification de la Confédération asiatique de football.

Il y a un peu plus d’espoir cette fois puisque l’attribution automatique de qualification à l’Asie est passée de quatre places en 2022 à huit en 2026, lorsque le tournoi sera co-organisé par les États-Unis, le Mexique et le Canada.

L’équipe palestinienne, qui a atteint le 73e rang du classement FIFA en 2018, a participé à la Coupe d’Asie en 2015 et 2019 et s’est qualifiée pour le tournoi continental de 2023 qui se déroulera au Qatar.

« Il n’y a aucun match qu’on peut gagner d’avance », a déclaré Daboub. « Mais nous avons de bonnes chances d’atteindre le prochain tour des éliminatoires de la Coupe du monde. »

Pour faire partie des 18 équipes qualifiées pour la prochaine étape des qualifications asiatiques, les Palestiniens doivent terminer parmi les deux premiers d’un groupe comprenant l’Australie – qui devrait prendre la première place – le Liban et le Bangladesh. Ils sont actuellement classés au 96e rang, soit huit places au-dessus du Liban et 87 au-dessus du Bangladesh.

La Palestine avait initialement été désignée pour accueillir l’Australie pour débuter ce tour de qualification, mais t Le match a été déplacé sur un terrain neutre au Koweït.

Les préparatifs ont déjà été interrompus car les joueurs n’ont pas pu partir pour participer à un tournoi en Malaisie le mois dernier. Désormais, l’équipe est basée en Jordanie pour être sûre de pouvoir voyager pour les matchs.

Une victoire contre le Liban aux Émirats arabes unis la semaine prochaine – le match a également été déplacé de Beyrouth en raison de problèmes de sécurité – constituerait un grand pas vers la prochaine étape.

« Nous ferons de notre mieux », a déclaré Daboub. « Le football est le jeu le plus populaire au monde. Cela rassemble les gens. Nous aspirons à obtenir de bons résultats et à montrer l’identité palestinienne et le fait que c’est un peuple qui mérite la vie et aime la paix.

___

Plus de football AP : https://apnews.com/hub/soccer